ADAF | FESTIVAL INTERNATION D'ART DIGITAL D'ATHÈNES
(GRÈCE)

Samedi 17 mars | 14h
Espace municipal Georges-Conchon • Rue Léo-Lagrange

Entrée libre

ADAF

Athens Digital Arts Festival (ADAF) est un festival international qui célèbre la culture numérique à travers un rassemblement annuel réunissant une communauté mondiale d'artistes et de publics.

L'ADAF vise à encourager, stimuler et promouvoir tous les aspects de la créativité numérique en accueillant des artistes locaux et internationaux. Son objectif est de sensibiliser à la culture numérique contemporaine, de familiariser le grand public avec les nouveaux médias et l'art, de fournir une éducation par le biais d'ateliers innovants axés sur la technologie et les arts numériques. À chaque édition, le festival aborde toujours les questions sociales et culturelles contemporaines liées aux progrès technologiques et à l'innovation. Son programme multidimensionnel offre un large éventail d'expositions, de projections, de performances, d'ateliers et d'hommages internationaux mettant en vedette des oeuvres présentant des caractéristiques distinctes du médium numérique et reflétant son langage et son esthétique.

2018.adaf.gr

Eirini Olympiou

Eirini Olympiou (née à Athènes en 1987) a étudié les Beaux Arts (baccalauréat ès arts, maîtrise ès arts). En tant qu'artiste, elle participe depuis 2008 à des expositions, individuelles ou collectives, et à des projets collaboratifs. Sa pratique artistique se présente sous de multiples formes comme la peinture, la photographie et l'utilisation de techniques mixtes. Depuis 2011, elle est également curatrice d’art vidéo au sein du Festival International Des Arts Digitaux et Des Nouveaux Médias, le Athens Digital Arts Festival. Elle a de plus participé à des projets en tant que commissaire d’exposition pour des festivals internationaux et des expositions individuelles. Elle a également été membre de jury d'art vidéo dans des festivals. Actuellement, Eirini Olympiou vit, travaille et étudie l'architecture à Athènes, Grèce.

LES FILMS

À PROPOS DE LA COMPILATION

« Le future vu du passé et le passé vu du futur »
Pouvez-vous imaginer le Futur?

L'insaisissable transformation de la culture digitale est en train de donner naissance à un futur « au delà du digital » dans lequel physique et digital ne font plus qu'un. « La révolution digitale est terminée » a dit Negroponte durant la fin des années 90. Presque deux décennies plus tard, ayant accepté la présence permanente de la culture digitale dans notre vie de tous les jours, nous nous dirigeons vers un type de création plus abstrait. La nécessité d'innover et l'excès de limites ont été les objectifs principaux imposés par ce fétiche technologique en évolution perpétuelle.

Ce mode de vie futuriste se voit reflété dans la cohérence des frontières entre le réel et le virtuel. L'humanisation de la technologie ainsi que les crises économiques et sociales ont mené à un virtuel répliquant le monde physique d'une manière simplifiée et transparente car tout s'y compte en chiffres. Cependant, le post digital représente t-il un réel progrès?

Cette compilation explore ce futur trouble grâce aux artistes qui y « transcendent » la culture digitale en échangeant leurs opinions et pensées sous le thème du #PostFuture et des catégories #PostDigital, #PostEconomies, #PostHumanities et #PostNature.

Compilation organisée par : Eirini Olympiou

The Kiss / APOTROPIA / Italie / 2016 / 1'20
Un contact entre deux corps. Un moment intense d'échange d'informations. Un cocktail chimique dans le cerveau.

Shapeshifter / Max Hattler / Allemagne / 2015 / 0'30
“Shapeshifter” s'intéresse aux glitchs vidéos résultant du traitement d'artefacts de compression par des signaux digitaux. Ces glitchs ont donnés naissance à un genre tout entier de vidéos YouTube dont le but est de démasquer des reptiliens, des êtres capables de se métamorphoser et qui se dissimulent sous la surface de moniteurs vidéo.

Singularity / Alex Karantanas (Αλέξης Καραντάνας) / Grèce / 2016-2017 / 7'13
Cette vidéo embrasse l'hypothèse de l'émergence inévitable des super-intelligences artificielles. On y observe une nouvelle espèce d'entités digitales en pleine naissance ainsi que la manière dont elles expérimentent leurs corps cybernétiques, perçoivent la construction sociale du temps ou abordent le concept de néant absolu.

Ya - why so negative? / Nicole Rayburn / Canada / 2017 / 2'29
Tout le dialogue d'IA est original et extrait des échanges improvisés entre robots IA et interviewers. Un aperçu de quand les robots parlent entre eux ...
Il s'agit de la première vidéo de la série FutureNow, série dans laquelle sont édités des extraits d'interviews d'intelligences artificielles robotiques dans le but d'imaginer un futur, qui se déroulerait dans l'instant présent. Dans ce futur, ces IA, nées à la fois de l'homme et de « l'autre », seraient capables de parler entre elles.
Il existe une certaine tension, une certaine inquiétude à voir ces robots – que l'on sait être programmés pour répondre d'une manière particulière mais dont on sait également qu'ils ont été instillés avec la faculté d'apprendre, d'imiter et de conserver chaque nouvelle expérience – interagir et parler. Les voir répondre à des questions basées sur des comportements typiquement humains, en parlant d'âme, de préférence ou bien en évoquant des sentiments particuliers rend déconcertante leur évolution qui semble, d'un coté, se diriger vers une certaine imitation de l'humanité, et de l'autre vers « quelque chose d'autre ».

Movements Arising from Different Relationships / Masahiro Tsutani / Japon / 2015 / 12'48
Ce film poursuit le travail effectué dans Between Regularity and Irregularity. Tout comme le film précédent, cette œuvre se concentre sur la fluctuation dans la synchronisation du son, sur le changement de qualité tonale, sur le mouvement des particules et sur la forme.

Le film fait également usage des différents mouvements qui découlent des multiples relations entre les unités minuscules. Sont utilisés comme exemple les structures et cellules présentes dans le cerveau des souris ainsi que les particules et lignes trouvables dans la matière non vivante.

Re viewers / Isabella Gresser / Allemagne / 2016 / 5'
Être aujourd'hui, c'est « être numérisé ». Débuterons nous notre existence seulement après avoir été remplacés par des simulacres de nous même?
Cette vidéo expérimentale entrelace des séquences vidéos réelles avec des éléments de réalité virtuelle. Des séquences documentaires présentant des personnes assises au bord d'une rivière à Seoul se mêlent aux images et commentaires édités de deux critiques youtubers, ces derniers faisant l'expérience d'un jeu de relaxation en réalité virtuelle simulant un vol au dessus d'une rivière virtuelle en animation. Dans cette œuvre l'artiste s'interroge sur la relation entre l'imagination et l'immersion ainsi que sur les similitudes présentes entre l'industrie de la réalité virtuelle et la philosophie du vide de l'extrême orient.

Any Road / Boris Labbé & Daniele Ghisi / France - Italie / 2016 / 10'04
« Pourvu que j’arrive quelque part, ajouta Alice en guise d’explication » (Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles).
Any Road découle d'un concert audiovisuel créé par l'artiste vidéaste Boris Labbé et le compositeur Daniele Ghisi. Le concert combine vidéo avec musique électronique et analogue réalisée par un orchestre.

RadianceScape / XCEED / Hong-Kong / 2014-2015 / 2'
Le monde porte de nouveau son attention sur le cauchemar que représentent les désastres nucléaires depuis le tremblement de terre de Fukushima en 2011. Aucune solution n'a été trouvée au problème de l'eau radioactive s'échappant dans l'océan Pacifique tout en y contaminant la vie maritime. Le gouvernement japonais, de son coté, cherche à dissimuler la situation. RadianceScape est une composition sonore de visionnage de données, elle cherche à représenter la radioactivité et à sensibiliser le public. Les données utilisées proviennent de Safecast.org et sont utilisées pour créer des paysages urbains dans lesquels la densité des radiations est représentée par la visibilité des paysages. L'œuvre est divisée en deux parties dans lesquelles on peut observer les niveaux de radioactivité, dans la première partie nous suivons la route de Mongkok jusqu'à la zone de Tsim Sha Tsui, à Hong Kong, et dans la deuxième nous parcourons la route de la préfecture de Fukushima jusqu'à la centrale nucléaire.

Minecrafted Waste Land / Maria Tsiroukidou / Grèce / 2017 / 5'34
Minecraft est un jeu vidéo à la première personne dans lequel le joueur parcours librement un vaste environnement en trois dimensions. Le joueur « mine » le paysage à la recherche de matériaux pour créer des structures. L'environnement du joueur se retrouve modifié par cette action. Le monde de Minecraft est dans sa majorité composé de blocs eux-mêmes faits de différents matériaux qui peuvent être utilisés par le joueur.
Minecraft Waste Land cherche à comparer et corréler une critique du jeu faite par le youtuber « Tai », une chronique radio de Michel Foucault sur le concept de l'hétérotopie ainsi qu'une page manuscrite provenant de Un enfant du pays par Richard Wright qui est accompagnée de corrections faites à la main par l'auteur.

Future Exit Strategy / Ben Skea / Angleterre / 2017 / 8'
Future Exit Strategy est une séquence vidéo épisodique utilisant des images en mouvements, des sons et des logiciels afin d'imaginer le futur de l'intelligence humaine. L'auteur se penche plus précisément sur la manière dont une civilisation de type III pourrait créer un modèle algorithmique capable de transférer des formes de vies intelligentes d'un univers à un autre. Un groupe de personnes marche le long d'un sentier de forêt, on s'aperçoit rapidement que leur voyage a pour but une série de « glyphes polymorphiques ». Leurs informations sensorielles sont alors converties à travers une série de changement de phases par le biais d'une sculpture virtuelle. Cette sculpture est un appareil futuriste qui permet d'envoyer les données qu'elle a enregistré dans un trou de ver microscopique. Future Exit Strategy est une manière de jouer avec notre vision du monde réel de façon optimiste et hypothétique, un monde dont nous ne pouvons pour l'instant pas échapper la réalité.